LA REPRESENTATION

EN PERSPECTIVE OBLIQUE

 

 
Notre perception visuelle.

vo1b

    Notre vision nette est la base d’une pyramide ayant un angle de 37° sur le plan horizontal et 28° sur le plan vertical.
Pour voir dans son intégralité un objet de 4m de large ou de 3m de hauteur, l’observateur doit se situer à 6m de l’objet.


PASSAGE DE LA PERSPECTIVE FRONTALE A LA PERSPECTIVE OBLIQUE

 Si l’observateur se déplace parallèlement au tableau, la vue des face se trouve modifiée.

SI ON TIENT COMPTE DE LA PYRAMIDE OPTIQUE (angle de 37°), lorsqu’il est placé au point de vue n°3, il ne perçoit pratiquement plus le volume vert et il perçoit la face droite du volume violet.

 

 

vo2

S’il avance encore vers la droite, le volume vert disparaît.

L’observateur doit tourner son regard vers le volume vert pour le voir.

vo3

 

Les arêtes verticales conservent leur propriété.
Les arêtes de chaque face latérale convergent vers un point de fuite situé sur la ligne d’horizon, chaque face déterminant un point de fuite.

Voici l'observation en perspective oblique d'un volume (plus grand que l'observateur.

vo5c0

Réalisons le dessin en tenant compte de la distance de l'observateur.

Réalisons le dessin en partant de notre connaissance de la représentation en perspective frontale.
Voici une vue du volume en perspective cavalière :

pas01 pas02

pas03


Il est contenu dans un volume présentant une face frontale que nous savons dessiner. Les arêtes horizontales non parallèles à la ligne de terre se rejoignent au point de fuite PP de la ligne d’horizon.

pas04

pas05


Les 4 arêtes verticales du volume vert touchent bien les 4 faces du volume qui le contient.
Ce dessin, approximatif, répond aux particularités du volume que nous voulons représenter.
Nous constatons que les arêtes horizontales se rejoignent sur la ligne d’horizon en 2 points de fuite conformément à nos observations sur les points de fuite des parallèles horizontales.



pas06 pas08


pas07


 

Nous allons refaire cette construction avec plus de précision, en partant de la vue de dessus :

(Plusieurs solutions possibles)

pob01


Notre volume de base ABCD est contenu dans un cube (base carrée) dont une face est parallèle au tableau.
On note sur la ligne de terre les 2 points de distance D1 et D2 .
On trace OM parallèle à AB et ON parallèle à BC de manière à connaître la position des points de fuites des arêtes horizontales.

pob02


Traçons P1D2 , droite qui représente g1 , diagonale du carré.
Traçons Q1PP sur laquelle se situe représentation du segment FI ; on trouve donc F1
Traçons R1PP sur laquelle se situe la représentation du point C ; on trouve donc C1
Le point représentant B est situé sur la parallèle à la ligne de terre menée par F1

pob03

Traçons C1PF2 pour déterminer le point B1.
Nous traçons ensuite par D1 la représentation de la diagonale g2 qui nous permet de noter I1 et la représentation de l’arête IH sur laquelle de trouve D

pob04


En utilisant le point de fuite PF1 nous déterminons A1
En utilisant le point de fuite PF2 nous déterminons D1
Nous pouvons donc tracer la base A1B1C1D1 du volume.

pob05


 

Traçons un premier segment vertical par B1 (de longueur arbitraire par absence de donnée !)

Le tracé des lignes de fuite et des arêtes verticales permet d’achever la construction du volume.

 

UN NOUVEAU POINT DE VUE...

Nous supposons que l’observateur s'est déplacé…


pobl00

Quelle vue aura-t-il du volume ?


pobl01

 

pobl02


Dans la pratique, le peintre ne fera certainement pas de telles constructions !

L’essentiel sera d’estimer l’emplacement des points de fuite afin de tracer au mieux les arêtes du volume observé.

pobl03



IV.1  Dessiner en perspective oblique ces deux volumes.

vo6

 

Dans un dessin en perspective OBLIQUE,

- Chaque objet a, au premier plan, une arête parallèle au plan du dessin

- Toutes les verticales conservent leur propriété sur le dessin

- Toutes les lignes fuyantes convergent sur la ligne d’horizon vers deux points de fuite.


PROBLEME :   LA DIVISION DES PLANS FUYANTS

vo7


Je sais comment ajuster la hauteur des arbres le long de la route. Mais comment déterminer leur emplacement ?

Comment diviser le plan vertical fuyant en parties égales ?

(Revoir éventuellement la partie relative aux points de distance)

Nous allons diviser un plan fuyant en 3 parties égales.

PREMIÈRE SOLUTION

DIVP01

2. A

partir d’un point P de la ligne d’horizon, nous projetons sur la ligne de terre les extrémités A et B de la partie à diviser. A1B1 est divisé en trois segments égaux.

3. PA1 PE1 PF1 PB1 étant des parallèles E et F divisent AB en trois segments égaux.

4. Il suffit de tracer les verticales en E et F.


SECONDE SOLUTION

 

DIVP02

 

 1 . Comme précédemment, nous cherchons le premier point tel que FB= 1/3 AB

2. O est l’intersection des diagonales de BCGF. Nous traçons CPF.

3. CH coupe AB en E. BF=FE

Le plan vertical est bien divisé en 3 parties égales.

4. L’avantage de cette solution est de se dispenser de noter tous les points de la ligne de terre (ce qui dépasserait le cadre de la feuille !)

En répétant les tracés, on peut continuer à diviser le plan fuyant…

Compléter les dessins   suivants (utiliser la solution de votre choix).

V.1

 

div04

VI.2

div05

VI.3

div06

Attention à l’emplacement du pied du second lampadaire… !!


VI.4   Voici un bâtiment en perspective oblique. Il a 2 étages garnis de baies vitrées. Au rez-de-chaussée des devantures… 

Compléter le dessin

div08


VI.5  Voici une jolie photo-montage .Hélas, bien ratée.

Trouvez l’erreur. Vous pouvez aussi refaire le dessin.


div09


SUITE -->


Dessiner en perspective : Introduction

Perspective : données fondamentales


Perspective cavalière

Perspective frontale

Perspective oblique

Perspective aérienne


Ombres et reflets


Dessin en perspective de volumes divers


Les points de distance


Dessin en perspective : exercices corrigés

Dessiner en perspective : Synthèse